Faire de la randonnée ou du vélo avec un diabète de type 1

Faire de la randonnée ou du vélo avec un diabète de type 1

Être en forme physiquement pour la randonnée et le vélo n'est qu'une partie du puzzle. S'il est difficile pour tout amateur de plein air de prévoir la bonne quantité de nourriture et d'équipement, les personnes atteintes du diabète de type 1 ont besoin d'une planification encore plus poussée.


Les activités physiques peuvent provoquer des variations importantes de la glycémie, entraînant des taux dangereusement élevés ou bas, qui peuvent à leur tour avoir des effets majeurs sur la santé ; même pour les athlètes en parfaite santé, ces fluctuations peuvent avoir un impact indésirable sur leurs performances ou leur santé. Même pour ces sportifs en bonne santé, l'utilisation du SGC pour mieux comprendre les effets de leur glycémie sur leurs performances et leur bien-être général devient une tendance croissante. On comprend mieux l'importance pour une personne vivant avec un diabète de type 1 pour qui, dans des conditions normales sans activité physique supplémentaire, la gestion de la glycémie est déjà un exercice d'équilibre constant, qui nécessite l'utilisation de divers outils pour prendre en compte l'alimentation et l'activité afin de maintenir un équilibre.
Les altitudes élevées peuvent entraîner une résistance à l'insuline, le métabolisme du glucose étant moins efficace. L'ajustement de la dose d'insuline pour les activités en haute altitude doit être discuté avec votre médecin. Les glucomètres, les glucomètres continus (SGC) et les pompes sont connus pour ne pas fonctionner correctement en haute altitude. Étant donné que les SGC, en particulier, ne fonctionnent pas bien non plus par temps froid, il est essentiel de revérifier régulièrement les taux de glycémie manuellement. Par conséquent, il convient d'obtenir des instructions détaillées auprès du fabricant du lecteur ou du SGC. Certaines pompes à insuline peuvent fournir un peu plus d'insuline en cas de randonnée ou de cyclisme en haute altitude. Ce que vous devez prendre pour votre diabète lors d'une randonnée pédestre ou à vélo dépend de la longueur de la randonnée, de l'éloignement de la région, de votre condition physique ainsi que de votre expérience en matière de randonnée pédestre ou à vélo. Voici quelques éléments à prendre en compte, surtout s'il s'agit de votre première sortie depuis que vous avez été diagnostiqué.

  • Beaucoup de glucose - L'aspect le plus dangereux de toute activité est une baisse de la glycémie. Préparez-vous au pire en ayant plusieurs solutions pour augmenter rapidement votre taux de sucre dans le sang. Apportez toujours des comprimés de glucose. Si vous partez pour une randonnée ou une piste cyclable plus longue ou plus difficile, apportez une boisson sportive sucrée comme de l'eau vitaminée afin de pouvoir prendre de petites doses de glucose au besoin pour maintenir votre glycémie stable. Emportez deux fois plus que ce dont vous pensez avoir besoin
  • Même si vous avez un SGC, il est bon d'apporter un lecteur au cas où. Si la randonnée ou la promenade à vélo prend plus de temps que prévu, vous devrez peut-être l'étalonner en cours de route. L'altitude pouvant altérer le fonctionnement de votre capteur, il est conseillé de revérifier toutes les données.
  • Le désinfectant pour les mains est un élément essentiel à avoir lors d'une randonnée ou d'une promenade à vélo. Avant de tester votre glycémie, vous devez vous rincer les mains ou vous désinfecter pour vous assurer que rien sur votre peau n'interfère avec les résultats, car une source d'eau propre n'est pas toujours disponible.
  • Insuline supplémentaire, assurez-vous également d'avoir suffisamment d'insuline pour les collations et les repas de la randonnée ou du vélo. En fonction de l'éloignement du site et de la durée de la randonnée/du vélo, apportez de l'insuline à action prolongée au cas où vous resteriez dehors plus longtemps que prévu.
  • De l'eau en abondance La randonnée à pied ou à vélo est déjà assez difficile, mais si vous sous-estimez vos besoins en insuline et que vous vous retrouvez avec une glycémie élevée, vous devrez rester hydraté. Apportez deux fois plus d'eau que vous pensez en avoir besoin.


Assurez-vous que votre SGC est correctement fixé afin qu'il reste en place et ne se détache pas en cas de transpiration ou de mouvement intense pendant votre randonnée/parcours à vélo. Par exemple avec un Dia-Band ou un Dia-Style. Rangez toutes vos affaires liées au diabète dans un seul sac qui peut également accueillir le refroidissement de vos réserves d'insuline, par exemple avec les produits Dia-Go qui ont tous suffisamment d'espace, un confort de transport et un refroidissement Gell intégré.
Des bandages et une petite bouteille de solution saline : Les cours d'eau sont porteurs de bactéries, et comme les diabétiques sont plus sujets aux infections, il est plus sûr d'utiliser une solution saline pour essuyer vos plaies pendant la randonnée/le vélo.

Si la préparation d'une randonnée à pied ou à vélo avec le diabète peut sembler difficile au début, elle devient de plus en plus simple avec la pratique. Le temps et le travail supplémentaires en valent la peine. Si vous étiez un amateur de plein air avant votre diagnostic de diabète, vous priver de ce mode de vie maintenant ne ferait qu'ajouter du stress, de l'isolement et du dépit à ce que vous ressentez déjà. Même si, au départ, vous n'avez jamais été un grand randonneur ou un cycliste, vous pourriez découvrir que le fait de sortir dans la nature est la solution idéale pour compenser les désagréments liés au fait d'être atteint du diabète de type 1.

L'exercise et la nature peuvent tous deux guérir le corps et l'esprit. Au lieu de considérer la randonnée ou le cyclisme comme un défi rendu plus difficile par votre diabète, voyez-y une excursion qui vous aidera à reprendre le contrôle de votre vie.

K-i Am

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Effectuez une recherche

Panier