Les questions de Kaio

Les questions de Kaio

Après le diagnostic du diabète de type 1 de Kaio, nous avons eu des questions sans fin et nous en avons encore régulièrement aujourd’hui. Au cours des dernières années, nous avons rassemblé ces questions et les avons écrites, ainsi que les réponses que nous avons reçues. Les réponses que nous avons reçues proviennent de spécialistes du diabète, mais aussi de personnes qui ont l’expérience du diabète depuis de nombreuses années. Kaio souhaite partager ses questions et ses réponses avec vous et nous espérons qu’elles seront utiles à certains d’entre vous. Aussi, nous sommes ouverts aux suggestions ou aux questions que vous pourriez avoir. Nous ferons de notre mieux pour offrir une réponses sur notre blog par des professionnels ou des personnes qui en savent tout simplement beaucoup plus que nous. Nous ne prétendons pas tout savoir, mais ensemble, nous pourrons peut-être aider d’autres personnes ou tout simplement nous entraider.

Réaction au site d’injection

Jusqu’à 50 % des personnes atteintes de diabète de type 1 doivent faire face à des réactions au site d’injection appelées lipohypertrophie. Ces taches qui apparaissent sont aussi appelées “lipo” et sont causées principalement par des injections multiples au même endroit. Elles peuvent se présenter sous deux formes : la lipoatrophie et la lipohypertrophie.

Dans le cas de la lipoatrophie, le tissu graisseux disparaît et vous pouvez avoir des fossettes ou des creux. Fort heureusement, cela se produit de moins en moins, grâce à une insuline de meilleure qualité et à l’utilisation des pompes à insuline.

Points durs

La lypohypertrophie est l’exact opposé de la lipoatrophie. Vous obtenez une accumulation de tissu adipeux à l’endroit où vous avez souvent fait des injections. Les taches peuvent devenir des bosses épaisses et dures, parfois de couleur sombre.

Laissez les taches de réaction cutanée tranquilles !

Les réactions cutanées aux injections ne sont pas toujours visibles. Parfois, on ne peut les reconnaître qu’en les palpant soigneusement. Laissez ces taches tranquilles aussi longtemps que possible – ne faites donc plus d’injection à cet endroit – jusqu’à ce que la réaction ait complètement disparu. Cela peut prendre des semaines, des mois, voire une année. Certaines taches ne disparaissent jamais d’elles-mêmes et ne peuvent être enlevées que par voie chirurgicale.

La prévention est préférable

Il est bien sûr préférable d’éviter les réactions au site d’injection car l’insuline est moins bien absorbée à cet endroit et cela peut entraîner une fluctuation plus importante de votre taux de glycémie. Aussi, renseignez-vous régulièrement les dernières directives concernant les techniques d’injection correctes car en utilisant la bonne technique d’injection et en alternant les sites, vous pouvez réduire considérablement le risque de réactions au site d’injection.

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Effectuez une recherche

Panier